Qu’est-ce Qui Contrôle Votre Degré de Motivation ?

Mohamed MOURAS —  décembre 3, 2012 — 7 Comments

Nous vivons tous dans le passé ou dans le futur. Pour beaucoup, nous aimerions nous faire croire que ce n’est pas le cas et que nous vivons exclusivement pour le présent, mais c’est la plupart du temps faux. Nous vivons soit pour échapper à quelque chose, soit pour tendre vers quelque chose.

J’ai eu envie d’écrire ces mots à la suite d’un documentaire ARTE que j’ai pu regarder sur Youtube « Un Monde Sans Humains ». Je vous conseille vivement de le regarder, après un début un peu ennuyeux, il devient vraiment intéressant.

Le documentaire fait la part belle à ceux qu’on appelle les techno-enthousiastes, c’est-à-dire les types comme moi. Celles et ceux qui croient que technologie = progrès. Au fond de nous-mêmes nous savons être en tort, il suffit d’allumer n’importe quel JT pour s’en rendre compte. Mais cela ne suffit pas, nous aimons la technologie, car elle nous fait rêver d’un avenir différent de notre passé et c’est une énorme source de motivation.

controle motivationVotre Passé ?

Est-ce votre passé qui contrôle votre motivation ? Est-ce que vous faites partie des gens qui tapent dans la fuite en avant ? Aucun besoin de le nier, vous êtes ici entre amis. Je suis quelqu’un qui a longtemps tenté de fuir son passé… avant de m’apercevoir que plus j’essayais de lui échapper plus il me contrôlait.

Le problème lorsqu’on est amené à faire tous les jours ce qu’on fait pour échapper à notre passé, c’est qu’il nous oblige à :

  • Soit tout faire pour l’oublier (avec le risque de perdre ce que nous sommes)
  • Soit tout faire pour ne pas l’oublier (avec le risque d’y vivre éternellement)

Comme disait Tony Robbins, votre passé n’équivaut pas à votre futur, à moins d’y croire ! Là est toute la vérité, votre source de motivation peut-être votre passé, et ce n’est pas forcément un mal lorsque vous n’associez pas le mot « passé » aux mots :

  • Regrets
  • Remords
  • Opportunités manquées
  • Déceptions
  • Désillusions

Votre Futur ?

Est-ce votre futur qui contrôle votre motivation ? Il y a forcément des gens qui tirent leur motivation du futur. Un futur qu’ils ne connaissent pas, mais qu’ils imaginent forcément meilleur que leur présent ou leur passé.

Pourtant, il y a un problème majeur. Ces mêmes personnes font souvent tous les jours la même chose, mais espèrent des résultats différents. Laissez-moi vous ôter d’un doute ! Si vous êtes dans ce cas précis, alors il suffit de jeter un œil autour de vous. Allez-y, je vous attends ! C’est fait ? Eh bien vous venez de voir votre futur.

Lorsqu’on fait la même chose tous les jours on obtient… la même chose tous les jours. Lorsqu’on fait plus de la même chose… on obtient plus de la même chose. Je n’invente rien, nous savons tous qu’il n’y a rien à espérer et pourtant nous espérons. Là est le problème !

La quintessence de l’humanité c’est l’espoir comme disait l’Architecte. Je ne sais pas si c’est vrai, mais c’est dommage.

Ma femme à peur du 21 décembre 2012. Je lui expliquais que ce qu’elle prend pour de la peur n’est rien d’autre que de l’espoir. Elle espère que quelque chose va se passer, elle a forcément peur parce qu’elle ne sait pas ce qui pourrait se passer. Mais elle espère !

Vos peurs ?

Est-ce vos peurs qui contrôlent votre motivation ? Là aussi aucune honte à avoir, vous êtes entre amis. La peur a contrôlé ma motivation pendant des années. Non ! En fait, il serait plus juste de dire qu’elle est toujours présente, mais que j’arrive à passer outre afin de me mettre au travail et de faire ce que j’ai à faire pour le futur de ma famille.

Et le secret, s’il devait y en avoir un est là, le contrôle !

Je pense que c’est assez clair à travers mes écrits sur SemeUnActe.com, je suis fan de Bouddhisme, le nom de mon blog principal est d’ailleurs emprunté à des paroles de Sa Sainteté Le Dalaï-lama !

Sème un acte, tu récolteras une habitude
Sème une habitude, tu récolteras un caractère
Sème un caractère, tu récolteras une destinée
[Sa Sainteté Le Dalaï Lama]

Le problème est que je n’arrive pas à adopter toutes leurs idées, y compris celles sur l’abandon du contrôle. Je changerai peut-être d’avis lorsque je serai totalement indépendant financièrement que ma famille sera définitivement à l’abri, mais d’ici-là, je n’abandonne pas le contrôle. Y compris le contrôle de mes peurs… ou au moins l’impression que je les contrôle :-)

Vos impressions ?

Est-ce vos impressions qui contrôlent votre motivation ? Le monde n’est pas ! Le monde est comme vous pensez/croyez/imaginez qu’il est !

Hier, j’ai eu l’occasion de rencontrer un jeune blogueur du nom de Kevin Halter du blog Réussite-Etudes.com. Nous avons eu l’occasion de discuter longuement autour d’un café et malgré son jeune âge, Kevin a clairement du potentiel. Il comprend d’ores et déjà des concepts que je n’ai réussi à appréhender que ces dernières années.

Nous avons eu l’occasion de parler de l’égocentrisme. Un trait de caractère qui pour moi est tout sauf un défaut. Nos parents nous ont inculqué que c’en était un, mais c’est parce que la plupart ne voyaient pas la différence entre les mots égoïsme et égocentrisme. Et je suis d’accord, le premier est un défaut, quand le second n’est qu’un fait.

Pour faire simple, voici les définitions que je donne de ces mots :

  • L’égoïsme, c’est le fait de croire que le monde tourne autour de soi parce qu’on est mieux que les autres.
  • L’égocentrisme, c’est le fait de croire que le monde tourne autour de soi, sans ajouter de mieux ou de moins bien.

L’égocentrisme est un fait ! Celle ou celui qui nie qu’il voit et conçoit le monde au travers du filtre de ses propres expériences est quelqu’un qui aime vivre dans le déni. Nous le faisons tous à un certain niveau, mais il est important ici de comprendre que personne n’a accès aux faits purs et durs. Nous les traitons tous au travers de plusieurs filtres :

  • Le filtre de nos expériences
  • Le filtre de nos croyances
  • Le filtre de nos espoirs
  • Le filtre de nos peurs
  • Le filtre de nos passions

Vos Passions ?

Est-ce vos passions qui contrôlent votre motivation ? C’est le niveau supérieur en matière de déni du réel. Le fait que vos impressions contrôlent votre motivation de tous les jours est une chose. Le fait de le savoir, c’est pour moi partir dans la bonne direction.

Cependant, il y a le niveau supérieur, celui de la domination par ses passions. Seul ce à quoi vous pensez à un moment donné est important. Le but de ces personnes est d’obtenir le plus rapidement possible l’objet de leur désir :

  • Un homme
  • Une femme
  • Une voiture
  • De l’argent
  • Du prestige

Peu importe ! Seul compte la vitesse à laquelle on obtient l’objet de désir. Si vous êtes un adepte, vous savez qu’il y a deux problèmes majeurs à cette vision de la motivation :

  • Vous finissez immanquablement par obtenir ce que vous voulez puis vous voulez autre chose
  • Vous mettez gravement en danger toute votre vision globale… si vous en avez une !

Le problème des passions n’en est pas un. Le problème des passions se situe au niveau du contrôle, ou plutôt du manque de contrôle. Je suis comme tout le monde et forcément, j’aimerai bien :

  • Allez voir d’autres femmes… mais cela foutrait en l’air mon couple et ce que j’ai mis 13 ans à construire.
  • Acheter une nouvelle voiture… mais cela nuirait fortement à l’équilibre financier de mon ménage.
  • Avoir beaucoup d’argent… mais faire un crédit serait une très mauvaise idée toujours pour l’équilibre de nos finances.
  • Avoir du prestige… mais je ne suis pas prêt à faire tout et n’importe quoi pour l’obtenir.

Vous comprenez ? Le problème des passions et d’être motivé exclusivement par ces passions est un problème de vision globale. Je le dis et je le répète en ce moment beaucoup, mais c’est parce que cette idée de « vision globale » prend de plus en plus d’importance dans ma vie.

Je suis amené à comprendre de mieux en mieux que rien ne sert de travailler si vous n’avez pas un objectif à atteindre. Non, c’est une bonne chose de travailler de manière productive, mais avoir une vision globale, c’est travailler de manière efficace et cela change votre quotidien et même la vision que vous avez de vous-même et de votre place au sein de ce grand tout !

Forcément la question que j’ai envie de vous poser maintenant c’est : qu’est-ce qui contrôle VOTRE motivation ? Et comment vous le vivez ?

Credit Photo

Recherches sur cet article :

  • controle de la motivation
  • peur avenir motivation

Mohamed MOURAS

Posts Twitter Facebook

Mohamed MOURAS est consultant et formateur dans les domaines du développement professionnel et personnel. Il est responsable éditorial des sites http://SemeUnActe.com et http://SimpleDad.fr. Il écrit régulièrement sur les domaines du Leadership, de l’efficacité, de la motivation et de la Paternité Geek ! Il a passé les quatre dernières années en Inde (à Pondicherry) et dans le Sultanat d’Oman (à Sohar) à parfaire ses techniques de formateur grâce à l’ajout de méthodes de travail anglo-saxonnes. Enfin Mohamed MOURAS est aussi l'auteur du livre "du Développement Personnel au Leadership Personnel" (Classé 3e au TOP100 Entreprise et Bourse du site Amazon.fr lors de sa sortie), et de la méthode d’organisation et de planification A.G.I.R. Aujourd’hui il accompagne les entreprises, les managers et leurs dirigeants dans la gestion de leur charisme, leur autorité et leur efficacité.

7 responses to Qu’est-ce Qui Contrôle Votre Degré de Motivation ?

  1. Mouras + Pène = le duo d’enfer qui va révolutionner (personnellement) la façon dont la France se motive… et elle en a bien besoin !

    Merci pour cette nouvelle aventure. :)

  2. Merci JP :-)

    Oui, c’est un duo ouf-guedin.

    Et n’oubliez pas non plus le trio du développement personnel. Comme le disait si bien Steve Jobs : « Ceci est une révolution ! »
    http://www.youtube.com/watch?v=L_F29KpLvuM

  3. Le problème est que je n’arrive pas à adopter toutes leurs idées, y compris celles sur l’abandon du contrôle. Je changerai peut-être d’avis lorsque je serai totalement indépendant financièrement que ma famille sera définitivement à l’abri

    La réponse est non.
    Non, ce n’est pas possible. ;-)

    Tant que tu penseras « finances » ou « mettre ta famille à l’abri », alors tu seras contrôlé par la peur de perdre ces choses (finances ou abri pour ta famille).

    Tu pars aussi d’un point de vue faussé ;-)

    Pour adopter toutes les idées du bouddhiste, il faut être prêt à vivre comme un monial bouddhiste.

    Là, tu verras vite que, pour vivre en monial bouddhiste, il faut être dans un pays bouddhiste.
    Essaie de tendre ton bol dans un autre pays, tu n’obtiendras pas à manger.
    Et, même en pays bouddhiste, il n’est pas dit que sans la tenue de moine, tu obtiennes à manger.

    D’ailleurs, il n’est pas rare de voir des moines bouddhistes jeûner… par la force des choses ! :-)

    Pour l’abandon du contrôle, il faut aussi savoir ce que recouvre cette notion de contrôle.

    En lisant : http://www.pompage.net/traduction/dao, on comprend mieux de quoi il est question.

    Celui qui essaie de contrôler sa vie devient vite dur et rigide dans ses habitudes routinières. Chaque échec, financier ou pour mettre à l’abri sa famille – pour ne citer que ceux-là – le mettent au désespoir… d’échouer encore plus. Ou même, en cas de réussite, dans la peur d’échouer la foi suivante.

    Ou même d’échouer tout court avant même d’essayer, ce qui interdit de se lancer.

    Si tu tentes de garder le contrôle, tu affrontes vite la question : et qu’est-ce qui va (m’)arriver si j’échoue ?… lorsqu’il faudrait dire – comme l’enfant – on verra bien.

    Tant qu’il n’y a pas mort d’homme, ou blessures graves (pour soi ou pour autrui), on devrait toujours se dire « on verra bien ».

    Cette petite phrase est un abandon du contrôle.
    Ou d’un certain « contrôle ».

    Car il ne s’agit pas d’éliminer tout contrôle et de faire n’importe quoi. Comme sous le coup de ses passions, mais plutôt de « contrôler » dans l’optique du Tao Te Ching, avec l’esprit du nouveau-né.

    Le nouveau-né est fragile et souple.
    Un cadavre, dur et raide.
    Les arbres et les animaux vivants sont tendres et flexibles.
    Morts, ils deviennent secs et rigides.
    Souplesse et fragilité sont donc le propre de la vie.
    Rigidité et dureté, celui de la mort.

    Tao Te Ching; 76 Souplesse

    Ou, comme le dit et conclut John Allsopp dans le lien proposé ci-dessus :
    « Le périple commence par l’abandon du contrôle et l’adoption de la flexibilité. »

    Une vision globale, oui, c’est tout à fait essentiel… même si elle doit rester flexible et souple pour ne pas être un tombeau à illusions.

    Se créer une vision globale, ou même l’imaginer, ce n’est pas facile.
    Se donner un but, c’est vrai, c’est se motiver… ou se démotiver si on vise trop haut, si on vise trop difficile dès le début.

    L’enfant qui apprend à marcher vise un, deux, trois pas, et non le marathon du premier coup.

    Une vision globale avec des buts à étages ou une vision globale avec des niveaux de progression, voilà ce qui permet d’avancer. Limite basse et limite haute. Entre survie et folle euphorie.

    Limite basse = 10 % de la haute. Et là, beaucoup devient possible.

    Mais ce qui motive vraiment, c’est d’avoir des rêves et des envies.

    Bien Amicalement
    L’Amibe_R Nard

    P.S. : pour les filtres, tu as oublié : le filtre de nos enseignants (parents, profs, société). Celui-là conditionne tous les autres. ;-)

    • Si L’Amibe n’existait pas, il faudrait l’inventer. ;)

      J’aime toujours autant ta prose et, encore une fois, c’est bien dommage que tu ne réunisses pas tous tes savoirs sous une forme ou une autre afin de les partager avec un plus grand nombre. ;)

  4. Ma motivation est souvent issue de la peur ou de la vision de l’avenir. Le passé au contraire a plutôt tendance à me démotiver, j’ai la fâcheuse tendance à y puiser des souvenirs négatifs. En fait même la peur ne me motive pas tant que ça, j’ai plutôt envie de lutter contre ma peur plutôt que de faire les actions qui la feront disparaître. Donc pour moi, c’est plutôt imaginer l’avenir que je veux qui me motive.
    D’ailleurs, sur le sujet de lâcher le contrôle, j’aime maintenant me rappeler que je ne sais absolument pas ce qui va arriver à l’avenir. C’est un peu la sensation que j’ai lorsque je suis en vacances et que je voyage avec un sac sur le dos. Je ne sais pas où je serais demain, mais je serais toujours en vacances et je vais découvrir quelque chose de nouveau.
    Donc je m’accorde des moments de lâcher prise en regardant vers l’avenir et en ne voyant rien d’autre que l’infini des possibilités.

Trackbacks and Pingbacks:

  1. Résumé Hebdo des Articles de Notre Réseau N°3 | LesLecturesDeLiyah.com - Blog de Litterature Jeunesse et Culture. Partagez vos critiques litteraires - décembre 9, 2012

    [...] Je me lance dans un projet commun  avec mon Pote Nicolas du blog NicolasPene.fr, ça s’appelle iMotive.fr et mon premier article est ici : Qu’est-ce qui contrôle votre motivation ? [...]

Laisser un commentaire

*

Text formatting is available via select HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>